Un échographe pour Lampedusa [it]

Un geste concret de l’association de la Légion d’Honneur pour Lampedusa : un échographe a été livré au dispensaire du Docteur Bartolo, après une collecte de fonds au Palais Farnèse en avril avec une projection de “Fuocoammare”.

Pietro Bartolo e Antonio Candela con l'ecografo donato dall'ambasciata

L’Ambassadrice de France en Italie, Catherine Colonna, et la Présidente de l’association italienne de la Légion d’Honneur, Anna Maria Tarantola, ont accueilli en avril une centaine d’invités, dans la Salle Anna Magnani du Palais Farnèse, pour une soirée de bienfaisance pour Lampedusa. Le film de Gianfranco Rosi, “Fuocoammare” (Ours d’Or à la 66° édition du Festival du film de Berlin en février 2016 et candidat italien à l’Oscar 2017) avait été projeté en présence du réalisateur, de Pietro Bartolo, médecin de Lampedusa, et de la maire Giusi Nicolini.

Grâce à cette soirée de bienfaisance, 13.000 euros ont été collectés pour apporter de l’aide aux institutions et aux associations italiennes qui sont chargées de l’accueil des migrants à Lampedusa. L’association de la Légion d’Honneur a décidé l’achat d’un échographe pour le dispensaire géré par le Docteur Bartolo. L’échographe a été livré le 18 novembre.

Anna Maria Tarantola, qui a partagé la naissance de l’idée de “Fuocoammare”, au moment où elle était présidente de la RAI, maintenant à la tête de la SSMLHISS, a orienté les activités de l’association vers des actions concrètes pour les populations en difficulté, ce qui correspond au mot d’ordre de la société des membres de la Légion d’honneur : “L’honneur en action”.

Dernière modification : 05/12/2016

Haut de page