Ségolène Royal aux Etats généraux sur les changements climatiques [it]

Lundi 22 juin, Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’énergie a participé avec le Président du Conseil italien Matteo Renzi aux États généraux sur le changement climatique et sur la défense du territoire au Palais des Groupes parlementaires à Rome.

Le gouvernement italien a présenté la liste des risques encourus, des actions à envisager et des opportunités à saisir avant d’appeler le "système Italie" à placer le changement climatique au cœur du programme politique national. Pour l’Italie, c’est une première étape vers la COP21 à Paris en décembre. La question est maintenant au centre de l’ordre du jour des gouvernements concernés et des négociations politico-diplomatiques en cours ; celles-ci devront définir le nouvel accord mondial pour maintenir la température de la planète sous le seuil de 2 degrés au delà des niveaux de température préindustriels.

Lors de ces Etats généraux, Ségolène Royal a souligné que le changement climatique mettait en jeu la sécurité dans le monde et qu’aucun Etat n’était à l’abri des conséquences qui peuvent en découler. Le changement climatique est un puissant facteur de déstabilisation pour la planète qui provoque désertification, guerres et réfugiés environnementaux. Ségolène Royal a également évoqué la ’’magnifique encyclique’’ du Pape François.

Ségolène Royal a invité ses auditeurs à relever le défi climatique et à prendre conscience de l’importance de cette question. Comme elle l’a déclaré ’’l’inaction coûte beaucoup plus que l’action’’ et "agir pour le climat, c’est également créer de la richesse : nous devons créer la troisième révolution industrielle qui sera également respectueuse de l’environnement’’.

(c) www.governo.it

Photos et vidéos sur le site www.governo.it

Dernière modification : 09/07/2015

Haut de page