Salon blanc [it]

Plateau de table basse en marqueterie
Cliquez pour agrandir

Surnommé « Chambre de la Reine Christine » car la Reine de Suède l’occupa de décembre 1655 à juillet 1656. Luthérienne convertie au catholicisme, elle s’installa après son abdication au palais Farnèse. Le plafond à caissons porte les armes du cardinal Odoardo Farnèse, également commanditaire de la terrasse visible depuis les fenêtres et construite vers 1603. Elle reliait le palais directement au palazzetto d’Odoardo, un pavillon donnant sur le jardin, où il pouvait échapper à la vie de cour. Cette terrasse se terminait à l’origine par une loggia donnant sur le Tibre.

JPEG - 170.3 ko

C’est dans ce salon que Camille Barrère, un des ambassadeurs emblématiques du début du XXe siècle, avait son bureau. Selon certaines sources, c’est dans le salon blanc qu’eut lieu la rencontre entre Laval et Mussolini en 1935 qui entérina le rachat du palais par l’Italie.

Dernière modification : 10/09/2012

Haut de page