Remise du prix Stendhal pour la traduction en italien [it]

La remise des prix a eu lieu le 23 novembre au Palais Farnèse, en présence de tous les traducteurs finalistes et du jury.

JPEG - 1.7 Mo
Nella foto : Valerio Magrelli, Emanuele Trevi, Rossana Rummo, Giovanni Bogliolo, Alessandro Giarda, Camilla Diez, Catherine Colonna, Ludovico Ortona

Organisé par l’Institut français Italia et conçu pour valoriser et récompenser le travail des traducteurs d’œuvres littéraires françaises en italien, le prix (5 000 €) a été attribué à Giovanni Bogliolo, traducteur de Germinal, roman d’Émile Zola publié chez Mondadori dans la collection I Meridiani.

La mention « giovane » (2 000 €), destinée aux traducteurs de moins de 35 ans, a été accordée à Camilla Diez, traductrice de Tram 83, roman de Fiston Mwanza Mujila, paru chez Nottetempo.

Les jurés ont également décidé d’accorder une « mention spéciale du jury » à Alessandro Giarda pour la traduction de Un barbare en Asie (ObarraO), de Henri Michaux.

Les vainqueurs de ce ont été désignés par un jury prestigieux présidé par Valerio Magrelli, au terme de trois heures de délibération. 12 finalistes avaient été sélectionnés parmi plus de 70 œuvres candidates. Le jury devait choisir de l’intérêt et de l’importance de l’œuvre en tant qu’œuvre, de la difficulté de la traduction et de sa réussite, de la qualité du travail éditorial.

Par ce choix des vainqueurs, le jury a voulu récompenser l’immense qualité du travail des vainqueurs, l’importance capitale du rôle des traducteurs dont la place est trop souvent oubliée. Ce qui est aussi salué, c’est enfin le courage des éditeurs italiens qui s’engagent dans la traduction d’œuvres venues d’horizons lointains (Tram 83), rares et injustement méconnues (Un barbare en Asie), ou méritant une nouvelle traduction (Germinal).

Les vainqueurs

Giovanni Bogliolo, professeur émérite de l’Université d’Urbino, critique littéraire, éditeur, directeur scientifique de la Fondazione Carlo e Marise Bo per la Letteratura Europea moderna e contemporanea, traducteur renommé de littérature comme d’essais, d’auteurs classiques (Potocki, Balzac…) comme d’auteurs modernes (Camus, Gary, Claude Simon…), a été membre de la Commissione Premi Nazionali di Traduzione du MiBACT. Il a aujourd’hui réalisé une nouvelle traduction de Germinal pour le volume III des « Meridiani » consacrés à Zola, d’après l’édition en « Pléiade ».

Camilla Diez, promotion 2011 de « La Fabrique européenne des traducteurs » en Arles (ATLAS/CITL), a remporté en 2015 le prix Babel pour sa traduction des Trois mousquetaires (Donzelli) d’Alexandre Dumas. Plusieurs romans de ce dernier, Sempé, Jean Daniel, Jean-Claude Bologne, etc., font partie de la bibliographie de cette jeune traductrice.

Alessandro Giarda est l’auteur d’un essai sur Georges Bataille et Antonin Artaud, et, en tant que traducteur, a traduit André Scala, Christian Garcin, Joseph Kessel, Victor Segalen.

Dernière modification : 07/12/2016

Haut de page