La France pose la première pierre de son pavillon [it]

Stéphane Le Foll, ministre français de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du gouvernement, a lancé lundi 29 septembre le démarrage de la construction du Pavillon France sur le site de l’exposition universelle à Milan en présence de son homologue italien, Maurizio Martina, ministre des politiques agricoles, alimentaires et forestières. La pose de la première pierre est l’occasion pour la France de présenter le contenu de sa contribution à l’exposition universelle « Nourrir la planète, énergie pour la vie ».

L’enjeu est collectif et planétaire, la France a un rôle important à jouer.

La France proposera au sein de son pavillon en bois « territoire » ses réponses pour assurer à l’ensemble des habitants de la planète une alimentation suffisante, de qualité, saine et durable. A l’occasion de la première Exposition Universelle consacrée à la sécurité alimentaire et à la diversité de l’alimentation, le Pavillon France mettra en avant l’agriculture, la pêche, l’aquaculture et l’agroalimentaire français, sur 3 600 m², dont 2 000 m² bâtis, avec le thème « Produire et nourrir autrement ».

Un bâtiment durable : en bois du Jura, démontable et remontable !

Entièrement démontable et remontable, le Pavillon France consiste en une ossature de bois locaux en provenance du Jura, à moins de 50 kilomètres de l’usine et à 200 kilomètres de Milan. Le concept, d’esprit « low-tech », s’inspire des circuits courts. L’architecture de ce bâtiment passif met en valeur des innovations uniques en France en matière d’architecture bois (assemblages invisibles, géométrie complexe et formes courbes). Bâtiment à très basse consommation d’énergie, le Pavillon France est conçu pour permettre une ventilation et un rafraîchissement naturels.

Devant le pavillon, le jardin agricole de la diversité française : une succession de cultures en pleine terre illustrant la richesse des paysages agricoles français à travers trois grandes typologies : les cultures céréalières, la polyculture et l’élevage, les cultures spécialisées et maraîchères. Des agriculteurs prendront soin des 60 espèces de végétaux sous les yeux des visiteurs. La diversité des paysages agricoles français est la source de la diversité des pratiques et des productions agricoles. C’est une des spécificités françaises.

Des dispositifs pédagogiques et ludiques, physiques et numériques, permettront aux visiteurs de s’immerger progressivement dans la réalité du pavillon et de devenir acteurs de la scénographie. Les visiteurs accèderont sous la voûte du pavillon à un foisonnement d’expériences, de matières, d’odeurs, de dégustation, de végétaux, de produits, de technologies.

La France entend rappeler que nous pouvons tous, individuellement et collectivement, agir à notre niveau afin de produire plus et de produire mieux.

Le pavillon est à la fois une halle, une grange et une cave, une cathédrale et une ruche, un laboratoire des innovations, un lieu de délectation et d’éducation, chacun y trouve son plaisir et son intérêt.

Connue et reconnue dans le monde pour son savoir-faire gastronomique et son art de la table, la France, outre la présentation de son modèle alimentaire, mettra en scène les stratégies qu’elle propose aujourd’hui pour produire et nourrir autrement, préserver la diversité des modèles agricoles, ceci dans une perspective constante de concilier économie, durabilité, qualité et diversité.

Plus d’informations sur le nouveau site officiel : www.france-milan-2015.fr.

Le Pavillon France inaugure également le 29 septembre ses réseaux sociaux :

Dernière modification : 30/09/2014

Haut de page