La France mobilisée face à la crise migratoire [it]

Face à la crise migratoire, la France intensifie encore sa mobilisation. Après l’annonce par le Président Hollande de l’accueil de 24 000 réfugiés supplémentaires, l’ambassadrice a fait le point de la situation avec les institutions italiennes, européennes et françaises en première ligne sur cette crise (EUNAVFORMED, Frontex, notamment), lors de trois déplacements à Rome, Catane et Nice/Menton du 7 au 9 septembre.

Face à la crise migratoire, la France intensifie encore sa mobilisation, déjà renforcée durant ces derniers mois, notamment avec l’augmentation des places d’accueil de réfugiés et la pleine participation au dispositif provisoire de redistribution des réfugiés mis en place par l’Union européenne en juin/juillet. Le Président Hollande a ainsi annoncé lundi lors de sa conférence de presse semestrielle que la France prendrait toute sa part en accueillant 24 000 réfugiés dans le cadre d’un mécanisme permanent et obligatoire d’accueil des réfugiés en Europe qu’il a proposé avec la Chancelière allemande la semaine dernière, une proposition reprise par la Commission européenne et son président, J.C. Juncker, dans son discours le 9 septembre sur l’état de l’Union.

Dans ce cadre, l’ambassadrice a fait le point de la situation avec les institutions italiennes, européennes et françaises en première ligne sur cette crise, lors de trois déplacements à Rome, Catane et Nice/Menton du 7 au 9 septembre 2015. Lundi 7 septembre, elle a rendu visite à l’Etat-major de l’opération européenne EUNAVFOR Med à Rome, où elle a notamment pu rencontrer le commandant adjoint de l’opération, le Contre-amiral français Hervé Bléjean, ainsi que les autres personnels français insérés dans cette opération européenne chargée de lutter contre les trafiquants de migrants dans le sud de la mer Méditerranée, dans laquelle la France est fortement engagée. Mardi 8 septembre, elle s’est rendue à Catane en Sicile pour saluer le travail du patrouilleur de haute mer de la Marine nationale, le "Commandant Bouan" qui avait sauvé 327 migrants samedi 5 septembre dans le cadre de l’opération européenne de surveillance des frontières maritimes Triton, pilotée par l’agence Frontex. Elle a ensuite visité le centre européen d’accueil et d’identification des migrants (« hot spot ») que prépare l’agence Frontex et qui devrait être prochainement pleinement opérationnel ; elle a également fait le point de la situation migratoire avec les représentants des institutions concernées (maire, préfète, questeur). Elle s’est enfin rendue à Nice le 9 septembre pour une réunion de travail avec le Préfet des Alpes maritimes Adolphe Colrat sur la situation migratoire à la frontière franco italienne, et à Menton où lui a été présenté le dispositif français de lutte contre l’immigration irrégulière.

Visite au QG de l'opération EUNAVFORMED
Visite au QG de l'opération EUNAVFORMED
Avec le commandant du PHM Commandant Bouan et le maire de Catane
Visite au QG de l'opération EUNAVFORMED
Visite au QG de l'opération EUNAVFORMED
Visite au QG de l'opération EUNAVFORMED
Visite du PHM Commandant Bouan
Avec le maire et la préfete de Catane
Visite du PHM Commandant Bouan
Visite du PHM Commandant Bouan
Visite du PHM Commandant Bouan
Visite du PHM Commandant Bouan
Visite du PHM Commandant Bouan
Visite aux bureaux provisoires de l'agence FRONTEX
Visite aux bureaux provisoires de l'agence FRONTEX
Visite à Menton
Visite à Menton
Visite à Menton
Visite à Menton

Dernière modification : 16/09/2015

Haut de page