France et Italie ensemble contre le gaspillage alimentaire [it]

La France est aux avant-postes dans la lutte contre le gaspillage alimentaire : premier pays de l’Union européenne s’être dotée d’un Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, en juin 2013, elle est sur le point de se doter d’une législation contre le gaspillage alimentaire qui est déjà considérée comme un modèle à suivre en Europe.

JPEG

La loi votée par l’Assemblée nationale le 21 mai dernier, en cours d’examen actuellement au Sénat, vise à responsabiliser les producteurs et les consommateurs : les invendus alimentaires seront désormais recyclés et non plus jetés. La lutte se déroulera sur trois plans : interdiction aux distributeurs du secteur alimentaire de rendre leurs invendus impropres à la consommation, collaboration avec des associations caritatives afin de faciliter les dons alimentaires et programmes d’éducation à l’alimentation durant le parcours scolaire. Ces mesures s’accompagnent à la promotion d’autres mesures anti-gaspillage comme l’introduction du "doggy bag" dans les restaurants.

Plusieurs personnalités italiennes de premier plan ont pris des engagements forts en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire dans le cadre de l’Exposition universelle de Milan :

- Le 5 juin Sergio Mattarella, Président de la République Italienne, a visité l’Expo à l’occasion de la Journée Mondiale de l’environnement. Signant la « Charte de Milan », document symbole d’Expo 2015 contenant l’engagement de lutter contre le gaspillage alimentaire, le chef de l’État a souligné que « le gaspillage était une insulte envers la société ». Il a appelé de ses vœux une loi qui prévoirait la redistribution de la nourriture non vendue, les produits pouvant être donnés aux personnes à bas revenus.

- D’autres personnalités se sont engagées dans cette lutte. Le 6 juin la Présidente du Chili, Michelle Bachelet, et Emma Bonino, ancienne Ministre des Affaires étrangères, ont présenté l’initiative Women for Expo Alliance. Il s’agit d’un manifeste d’actions concrètes créé en collaboration avec la FAO et le Programme Alimentaire Mondial qui valorise le rôle des femmes dans la résolution des problèmes liés à l’alimentation, y compris le gaspillage alilmentaire.

Dernière modification : 25/06/2015

Haut de page