France et Italie contre l’infiltration de la criminalité organisée dans l’économie [it]

La coopération judiciaire franco-italienne essentielle dans la lutte contre l’infiltration de la criminalité organisée dans l’économie ! Les magistrats spécialisés français (des JIRS) et italiens sont étaient au travail pour 3 jours de rencontres (23-25 septembre) au Palais Farnèse, organisés par le Ministère de la Justice français avec le soutien de la MILDECA et du CSM italien.

L’ambassadrice Catherine Colonna a ouvert le séminaire en présence du Directeur des affaires criminelles et des grâces Robert Gelli et de son homologue italien, le procureur national anti-mafia Franco Roberti, qui ont souligné devant la presse leur volonté commune de renforcer la coopération pour faire face aux nouvelles formes de criminalité transnationale.

Au regard de la proximité géographique de l’Italie et de la France, la coopération judiciaire franco-italienne apparaît essentielle, tant dans l’appréhension des réseaux criminels transnationaux, que dans le partage de l’expérience acquise par chaque État, notamment dans la lutte contre le narcotrafic, qui constitue l’une des sources principales du financement de leurs autres activités illicites et à leurs investissements dans nos économies nationales.

Mercredi 23 septembre, c’était dans le cadre de la relance de ce protocole que se sont réunis les représentants des autorités judiciaires françaises et italiennes, afin d’évoquer les spécificités juridiques de chaque pays et les moyens d’améliorer et d’intensifier les échanges aux fins de mise en place de stratégies communes d’enquête pour mieux lutter contre la criminalité organisée transfrontière.

Jeudi 24 et vendredi 25 septembre, les échanges entre experts et praticiens des deux pays ont porté plus spécifiquement sur la coopération judiciaire pour lutter contre l’infiltration de la criminalité organisée dans les économies nationales via les bénéfices suscités par le trafic de stupéfiants.

Dernière modification : 05/10/2015

Haut de page