France-Italie : réduction du déficit commercial de la France au 1er trimestre 2015 [it]

Le solde commercial français vis-à-vis de l’Italie est déficitaire depuis plusieurs années. Le déficit bilatéral s’est même fortement dégradé depuis 10 ans, en deux phases : de 2004 à 2008 (-670 M€ chaque année), puis à nouveau de 2011 à 2013 (-1,2 Md€ chaque année).

2014 est la première année où le solde se redresse depuis 2002, passant de -5,9 Mds€ en 2013 à -5,4 Mds€ en 2014.
JPEG
Au 1er trimestre 2015, l’amélioration de ce déficit se confirme : celui-ci s’est en effet réduit de plus de la moitié, passant de -1,5 Mds€ au 1er trimestre 2014 à -0,7 Md€ au 1er trimestre 2015. Cette amélioration de 0,8 Md€ (827 M€ exactement) résulte pour moitié de la hausse de nos exportations vers l’Italie (+5,2%, à 8,3 Mds€) et pour l’autre moitié de la baisse de nos importations depuis l’Italie (-4,4%, à 9,0 Mds€).

Les principaux secteurs contributeurs à cette amélioration de 827 M€ sont :

  • Le secteur des « hydrocarbures naturels et autres produits des industries extractives » : l’excédent bilatéral a augmenté de + 254 M€, grâce à la forte augmentation des exportations de ces produits vers l’Italie. Cette hausse n’est toutefois pas liée à la compétitivité de notre pays.
  • Le secteur pharmaceutique : l’excédent bilatéral a fortement augmenté, de près de + 200 M€, grâce principalement à la hausse des exportations de ces produits vers l’Italie et dans une moindre mesure à la baisse des importations.
  • Le secteur des produits métallurgiques et métalliques : le déficit bilatéral s’est réduit de 128 M€, en raison de la baisse de nos importations depuis l’Italie.

Néanmoins, l’excédent bilatéral des produits agro-alimentaires, y compris les produits agricoles, de la pêche et de l’aquaculture, continue de se réduire (-94 M€ entre le 1er trimestre 2014 et le 1er trimestre 2015).

Dernière modification : 22/05/2015

Haut de page