Emplois / Stages / VI

L’emploi

Comme tous les ressortissants de l’Union Européenne, les Français bénéficient de la liberté d’installation et de travail en Italie.

Le 31 janvier 2003 (Décret-Loi 297/2002 du 19/12/2002 abrogeant la Loi n° 112 du 10/01/1935) le livret de travail, document jusque-là nécessaire pour exercer une activité salariée en Italie, a été aboli. Il semblerait cependant que certaines mairies continuent à le délivrer et surtout que de nombreux employeurs l’exigent encore.

Tout demandeur d’emploi doit s’inscrire au Bureau de l’Emploi (Ufficio del Collocamento). A Rome, il convient de se présenter avec le permis de séjour et le code fiscal à l’adresse suivante : via Rolando Vignali, 141, Quartier Cinecittà.

Des informations et une aide peuvent également être obtenues auprès de l’Agence pour l’Emploi du Latium (A.I.L) - via del Caravagio, 99 - 00147 Rome - (Tél : 06.51.60.70.79, des Centres d’Initiative locale pour l’Emploi (C.I.L.O.) et du Bureau Régional pour l’Emploi (Ufficio Regionale del Lavoro) - via Cesare De Lollis, 12 / Tél : 06.49.10.29, 06.44.87.11 et 06.49.27.001.

Enfin, certains journaux comportant une rubrique "emploi" peuvent aussi être utilement consultés (« Lavorare a Roma e Lazio » le mardi, La Repubblica le jeudi, Il Messaggero le vendredi, les quotidiens gratuits « Metro », « Leggo », « City »...).

Sites internet utiles

Emploi international :www.emploi-international.org

Agence Nationale pour l’Emploi : www.anpe.fr

Volontariat en entreprise :

Civiweb www.civiweb.com

L’allocation chômage

Le règlement communautaire 1408/71 en matière de chômage permet au chômeur de se rendre dans un ou plusieurs Etats membres de l’Union européenne pour y chercher un emploi.

Le chômeur conserve ses droits à prestations, sous réserve qu’avant son départ de France il ait été inscrit comme demandeur d’emploi, qu’il soit resté à la disposition des services des ASSEDIC au moins 4 semaines après le début du chômage et qu’il ait retiré l’imprimé « E303 » qui contient les éléments nécessaires pour l’exportation de ses droits.

A son arrivée en Italie, il doit s’inscrire, le plus vite possible, au Bureau de Placement (Ufficio di Collocamento) central de son quartier.

Le droit aux prestations est maintenu pour une période de 3 mois maximum.

Dernière modification : 30/07/2012

Haut de page