Camerino d’Hercule [it]

Persée et la Méduse
Ulysse et Circé
Ulysse et les Sirènes
Les frères de Catane
Hercule-Atlas portant le monde
Hercule entre le Vice et la Vertu
Allégorie de la prudence, détail du décor en grisaille
Le repos d'Hercule
Emblème du cardinal Odoardo
Cliquez pour agrandir

Le cabinet du cardinal, ou Camerino Farnese, est la première œuvre à Rome d’Annibal Carrache, commandée par le jeune cardinal Odoardo Farnèse, avant la grande galerie du palais. Le plafond voûté, décoré à fresques, entre 1595 et 1597, est une mise en scène des vertus du cardinal, présenté en prince philosophe.

JPEG - 118.4 ko
Hercule entre le Vice et la Vertu

Peint sous les traits d’Hercule dans le tableau central, le cardinal doit choisir entre le vice et la vertu. Le plaisir, personnifié par une belle femme, indique un sentier accessible et fleuri mais conduisant à la misère. La vertu avec son glaive, quant à elle, désigne un chemin laborieux qui mène à Pégase, symbole de la famille. L’original de cette peinture à l’huile se trouve aujourd’hui au Musée Capodimonte de Naples.

JPEG - 83.4 ko
Allégorie de la prudence, détail du décor en grisaille

De chaque côté de la toile, des médaillons représentent la devise du cardinal : trois lys pourpres noués par un ruban où apparaît en grec : « je crois avec l’assistance de Dieu ».

Le motif en grisaille imitant le stuc est complété de satyres et de vertus.

Au-dessus des portes, est représenté Ulysse échappant aux tentations de la magicienne Circé et des Sirènes, grâce à Mercure et Minerve. Cette décoration donne ainsi en exemple les vertus du prince idéal dont ce réclame le jeune Farnèse.

Dernière modification : 06/09/2012

Haut de page