Visite consulaire à Trieste (20-21 novembre 2014)

Ponctuant une série de visites pour aller à la rencontre des cinq consuls honoraires de France de la circonscription de Milan, le consul général s’est rendu les 20 et 21 novembre 2014 à Trieste. Accompagné de Mme Christia Leggeri, consule honoraire, O. Brochet a rencontré le maire de la ville, la préfète, la présidente de la province ainsi que l’assesseur aux questions économiques de la région. Il a évoqué avec les uns et les autres la situation de Trieste et de sa région. Capitale du Frioul-Vénétie Julienne, Trieste est à quelques kilomètres de la frontière slovène, aux confins orientaux de l’Italie. Ancien port cosmopolite de l’empire austro-hongrois - période dont elle a hérité une architecture admirable Trieste a retrouvé pleinement sa vocation commerciale depuis la chute du mur de Berlin et la fin des conflits de l’ex-Yougoslavie. Le dynamisme de la ligne vers Istanbul (deux navires RoRo chargés de poids lourds turcs partent quotidiennement) illustre cette ouverture sur l’Europe centrale et la méditerranée.

Bien qu’aujourd’hui dominée par les activités commerciales et tertiaires (plus de 3.000 personnes travaillent pour les sièges des compagnies d’assurance Generali et Allianz), Trieste reste le siège de grandes entreprises liées aux activités portuaires : chantiers de maintenance des paquebots de croisière, constructeur finlandais de moteurs Wardsila, mais aussi les cafés Illy. Les grands chantiers navals de Fincantieri sont installés à une vingtaine de km, à Monfalcone.

Trieste est le siège d’une université renommée et elle accueille plusieurs centres de recherche dont le synchrotron Elettra.

Trieste connaît également un développement touristique récent, le public européen (et français en particulier) redécouvrant la richesse et le charme unique de cette ville, patrie des grands écrivains Italo Svevo ou Claudio Magris.

Durant cette première visite, le consul général a également rencontré les responsables de l’Alliance française (plus de 300 inscrits) qui lui ont présenté leurs activités. Il s’est aussi rendu au lycée Petrarque pour s’entretenir avec les élèves inscrits en classes de 4e et 3e de la nouvelle session Esabac. Il a enfin rencontré une trentaine de membres de la communauté française qu’il a incité notamment à soutenir l’Alliance française.

Voir aussi : le site de Rete Civica, le site de la Région, le site de la Province et le site du lycée Petrarca

Dernière modification : 11/12/2014

Haut de page